LA PRESBYTIE : PRÉSENTATION

La presbytie est un trouble de la vision qui rend difficile la «focalisation» de la vision pour lire ou effectuer un travail de près. Ce n'est pas une maladie mais un processus de vieillissement normal de l'oeil et plus particulièrement du cristallin qui se sclérose en se durcissant. De plus, son grossissement (20µm par an) diminue l'effet de la contraction et du relâchement des deux muscles mis en cause dans l'accommodation. Ce phénomène touche en général les gens de plus de quarante-cinq ans, car le cristallin commence alors à perdre de sa souplesse.
 

LES SIGNES DE LA PRESBYTIE :

La presbytie est un phénomène habituel chez tous les individus à partir de 45 ans. La distance de lecture habituelle étant de 30 à 40 cm, quand la presbytie débute, le sujet est d’abord obligé d’allonger les bras pour lire, de chercher un meilleur éclairage, puis de porter en permanence des lunettes. Au début, la presbytie se manifeste par une baisse de vision pour la lecture des petites lettres et quand la lumière est insuffisante (carte routière, menu au restaurant), le sujet prend du recul pour voir l'ordinateur. Plus la pupille est dilatée plus la presbytie se fait sentir; la presbytie apparaît souvent après des vacances quand la lumière est plus faible (pupille plus dilatée) alors que la lecture au soleil est facile du fait de la pupille resserrée. La presbytie peut entraîner une fatigue oculaire, des céphalées. La presbytie progresse jusqu'à 60 ans puis se stabilise.
Il existe environ 20 millions de personnes atteintes de presbytie en France. La presbytie touche 700 000 nouveaux sujets tous les ans.
 

LE MÉCANISME DE LA PRESBYTIE :

La presbytie est due à la diminution naturelle avec l'âge de la capacité d'accommodation du cristallin lors de la lecture. Pour voir de près, le cristallin,lentille transparente à l'intérieur de l'oeil, se bombe rapidement sous l'action du muscle ciliaire intra-oculaire, augmentant son pouvoir de réfraction, afin de restituer une image nette quelle que soit la distance: c'est l'accommodation. L'accommodation permet de faire la mise au point selon le même principe que l'autofocus d'un appareil photo. L'importance de l'accommodation est variable avec l'âge: importante chez l'enfant (14 dioptries à 10 ans) elle baisse progressivement passant à 10 dioptries à 20 ans, 6 dioptries à 36 ans, 4 à 45 ans pour disparaître entre 60 et 70 ans. Inéluctablement, le cristallin vieillit avec l'âge et perd de son élasticité, l'action du muscle ciliaire sur ce cristallin plus rigide diminue, le pouvoir d'accommodation diminue. La mise au point pour la lecture et la vision de près ne se fait plus correctement. La distance à laquelle les yeux lisaient avec netteté augmente.
 

COMMENT SE MESURE LA PRESBYTIE ?

La presbytie se chiffre en dioptries, de façon relativement standard chez tous les individus: +0,50 dioptrie à 45 ans, +1,50 dioptrie à 50 ans, +2 dioptries à 55 ans, +2,50 dioptries à 60 ans à +3 dioptries après 60 ans. On corrige donc la presbytie au moyen de verres sphériques convexes, qui permettent une vision de près correcte en général à partir de 47 ans (le verre est alors en règle de +1) et l'on augmente en quelques étapes pour aboutir à +3 à 60 ans quand l'accommodation a disparu. La presbytie, défaut visuel en vision de près se rajoute au défaut visuel en vision de loin (myopie, hypermétropie ou astigmatisme). La prescription des lunettes fait alors mention d'une addition pour la vision de près allant de +0,50 à +3 dioptries. Cela signifie qu'il faut ajouter un verre convexe de +0,50 à +3 à la correction de loin pour pouvoir lire. L’addition est un verre convergent qui augmente la puissance optique des yeux pour la lecture. Ce verre est à déterminer en fonction de la distance de travail; un sujet ayant une distance de travail ou de lecture plus éloignée aura besoin d'une addition plus faible qu'un sujet tenant son livre ou son journal plus loin.
 
Presbytie : Comment la corriger ?